Inauguration du refuge de mer du Ledenez de Molène

Des refuges de mer sur le modèle des refuges de montagne ! L'île de Molène, au large du Conquet, vient d'inaugurer deux nouveaux hébergements pour randonneurs sur un îlot, accessible en bateau, en kayak ou à pied, à marée basse.

Ces deux cabanes de goémoniers étaient à l'abandon sur l'îlot Ledenez, face au port de Molène. Depuis près de 20 ans, la municipalité de Molène avait le projet de réhabiliter et de mettre en valeur ces cabanes en bois au milieu d'un îlot dédié au séchage du goémon. Mais comment lancer une activité touristique dans une zone naturelle protégée à plus d'un titre ?

Le maire mouille le maillot

Mais rien d'impossible à Molène. Le maire, Daniel Masson, emmenait avec lui une poignée d'élus et d'habitants motivés à redonner un second souffle à ce site extraordinaire, coupé de l'île principale à marée haute.

La veille de l'inauguration, le maire et deux employés municipaux s'activaient encore à enfouir dans le sable les 150 m du câble reliant les cabanes aux panneaux solaires !

Les deux cabanes reconstruites à l'emplacement et dans le style des abris édifiés dans les années 1970 permettent de dormir et de cuisiner. Pas de douche mais des toilettes sèches et une eau de récupération de pluie qui permet de cuisiner et de se rincer succinctement après sa journée de kayak. La vraie douche se situe en face, sur le port. Mais il faut retraverser le bras de mer sur quelques centaines de mètres.

 

Traverser en autonomie

Le passage s'effectue par ses propres moyens, en bateau et kayak, pour les randonneurs nautiques. On peut aussi louer un kayak ou se faire transporter, toujours en kayak, par l'association présente à Molène l'été, sur le port. Le passage à pied s'effectue à partir de 70 de coefficient de marée (en bottes) et à pieds secs à pleine marée basse de 100 et plus. Pour les adeptes de bateau-stop, on peut tenter sa chance sur le port.

Les horaires de passage à pied seront clairement affichés sur le port et sur Ledenez, l'idée de la municipalité étant évidemment de favoriser l'activité économique de l'île.

L'îlot de quelques centaines de mètres de circonférence offre deux plages de sable blanc, une cale d'accès et des rochers recouverts d'algues. On y fait le tour en moins d'une heure.

Vie des goémoniers

Les cabanes reconstruites à neuf brillent par leur simplicité et leur côté pratique. Rien que le nécessaire, avec des panneaux solaires pour l'électricité et un système de récupération de l'eau de pluie dans une cabane en béton technique, à 120 m des deux habitats en bois.

Le patrimoine n'a pas été oublié, avec un rappel de la vie exigeante des goémoniers, à travers leur isolement et leur dénuement, dans le ton de ces magnifiques cabanes reconstituées dans l'esprit.

15 € la nuit par personne. Réservation sur ledenez@ile-molene.fr ou auprès de Thomas Delerue au 07.83.18.07.37.

© http://www.letelegramme.fr/finistere/molene-refuges-de-mer-sur-ilot-27-06-2017-11572992.php

Information et reservation sur www.ile-molene.fr

 

Le 26 juin 2017

Commentaires (0 commentaire)


Soumettre un commentaire
Nom : *
E-mail : *
L'avatar Gravatar est basé sur cet e-mail.
Site internet :
Commentaire : *
 

< Revenir aux actualités