Transition énergétique : les avancées du programme pilote des Îles du Ponant suscitent l’intérêt des Îles-de-la-Madeleine (Québec)

Denis Palluel, maire d’Ouessant, Dominique Salvert, maire de Sein et Daniel Masson maire de Molène ont
accueilli les 22 et 23 novembre, pour la première fois, une délégation québécoise dont Jonathan La Pierre, maire
de la communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine. Cette visite s’inscrit dans le projet de coopération francoquébéquoise
« des territoires insulaires et isolés engagés dans la transition énergétique et écologique » dont
l'objectif est de miser sur les caractères spécifiques de ces milieux particuliers pour en faire de véritables
laboratoires de la transition énergétique et écologique.
Les îles du Finistère, non raccordées au réseau électrique continental, sont résolument engagées dans la
transition énergétique. En 2015, elles ont lancé un programme pilote sur les plans écologique et énergétique.
Grâce au déploiement de différents dispositifs, elles progressent et obtiennent des résultats concrets avec en
perspective 100% d’énergie renouvelable. Les actions mises en place sur les trois îles ont d’ores et déjà permis
une diminution des consommations de fioul de 386 700 litres de fioul par an, soit l’équivalent de la
consommation de fioul de l’île de Sein pendant 1 an.
Les Îles-de-la-Madeleine (Québec) sont confrontées à une problématique similaire, n’étant pas non plus
raccordées au continent. D’une superficie d’environ 150 km² et peuplée de 12 000 habitants, la municipalité qui
regroupe la majeure partie de l’archipel du même nom, produit actuellement l’électricité avec une centrale
thermique diesel. Complètement dépendante des hydrocarbures, elle réfléchit aux mesures à mettre en place
pour assurer la transition énergétique.
C’est dans le contexte du lancement d’un programme de coopération internationale - initié par le
Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) et l’Association Les îles
du Ponant - que la Délégation des Îles-de-la-Madeleine a effectué une visite à Ouessant. L’objectif est de partager
les avancées du programme de grande ampleur réalisées sur les plans écologique et énergétique par les îles
du Finistère grâce aux innovations technologiques d’une part et à l’implication des habitants d’autre part.
Auparavant, la Délégation avait effectué une visite dans le département de la Manche où est situé l’Archipel de
Chausey, commune de Granville, où ont été abordés les thèmes de l’érosion littorale, de la gestion des déchets
et de la connaissance des écosystèmes marins. Après Ouessant, la Délégation poursuivra son déplacement par
une visite des projets de l’île d’Yeu, commune française ayant la plus forte densité de véhicules électriques.

Visite de la Centrale de production d'électricité et de stockage à Ouessant

la délégation québécoise avec les participants aux échanges (élus, représentants d'EDF, ENEDIS, du SDEF, des municipalités insulaires....

 

Le 24 novembre 2017

Commentaires (0 commentaire)


Soumettre un commentaire
Nom : *
E-mail : *
L'avatar Gravatar est basé sur cet e-mail.
Site internet :
Commentaire : *
 

< Revenir aux actualités