Electrification du Ledenez de Molène

Le projet vise la remise en état et la réhabilitation d’un ensemble d’habitations de goémoniers, en vue de préserver les derniers éléments de ce type de patrimoine encore debout et à leur conférer un nouvel usage, seul moyen de s’assurer de leur pérennité.

Electrification du Ledenez de Molène

La commune de Molène est située en mer d’Iroise, elle est constituée de l’île principale et de ses deux Ledenez. Le terme Ledenez, (Lédénès en français) désigne un îlot rattaché à une île principale. Ici l’île de Molène, est rattachée par un tombolo (formation sédimentaire naturelle constituée d’agglomération de sable et de galets) découvrant à marée basse au Ledenez Vraz (grand Lédénès), lui même rattaché Ledenez Vihan (petit Lédénès). Le projet se situe sur le Ledenez Vraz.

D’une superficie de 11ha, culminant à 14m, le grand Ledenez abrite des vestiges des trois périodes clé de l’exploitation goémonière : En plus de ces vestiges historiques, il abrite un patrimoine riche et diversifié, avec une flore et une faune spécifique, le Chou Marin exemple typique de la végétation des cordons de galets. Cet intérêt naturaliste est renforcé par la présence d’un petit loc’h, (étang temporaire dont le niveau d’eau est plus ou moins lié au rythme des marées), à la végétation des lagunes saumâtres.

Les principaux témoins de l’occupation goémonière sont les suivants :

  • Des vestiges des habitations temporaires de pierres sèches de la fin du XIXème siècle et de la première moitié du XXème ainsi que des fours à goémon, sentiers charretiers.
  • Des vestiges des constructions en béton réalisées dans les années 50 pour améliorer les conditions d’exploitation
  • Les habitations bois réalisées au milieu des années 70, l’une d’entre elle étant toujours occupée en été par un goémonier qui vient estiver et récolter sur l’estran de Molène.

Par ailleurs, l’îlot abrite un patrimoine naturel riche et typique des côtes bretonnes : faune, flore, vestiges archéologiques et permet une découverte inhabituelle de Molène et de son estran, et de ses algues support de l’activité des goémoniers hier et aujourd’hui.

Le projet

Il vise la remise en état et la réhabilitation d’un ensemble d’habitations de goémoniers, en vue de préserver les derniers éléments de ce type de patrimoine encore debout et à leur conférer un nouvel usage, seul moyen de s’assurer de leur pérennité.
Leur nouvel usage de refuge de mer permettra à la commune de Molène de proposer à des visiteurs de passer une à deux nuits dans des conditions proches de la vie des goémoniers au milieu du XXème siècle au coeur des écosystèmes et des paysages de l’Iroise, tout en confortant un emploi sur l’île.

Ce projet comporte deux phases, cette première phase permettra d’assurer la sauvegarde des éléments les plus menacés et de constituer une unité opérationnelle dès son achèvement. Ultérieurement, une seconde phase permettra de traiter deux autres cabanes bois dites du polygone et ainsi d’augmenter la capacité d’accueil du refuge de mer.

 

 

Ce projet prévoit l’interprétation du patrimoine goémonier qui comprend :

  • La restauration des habitations en pierre sèche et d’un four à goémon
  • Le confortement d’un sentier d’interprétation avec canalisation des visiteurs accès sécurisé à marée basse depuis le port sud de Molène (à partir de coefficient de marée de 75) et découverte encadrée des richesses naturelles et paysagères.
  • Une signalétique d’interprétation d’extérieure et exposition permanente dans case béton, avec restauration des cases sud, à l’entrée du Ledenez, qui constituent une localisation idéale pour un lieu de l’interprétation de la vie des goémoniers.

Modalités de gestion

La gestion : entretien du site, gestion de la fréquentation du refuge, accompagnement des visiteurs à marée basse, sera assurée par la commune de Molène. Ces activités seront couplées avec la gestion des mouillages plaisanciers du port et la mise en place d’une activité d’initiation, d’encadrement et de découverte de l’archipel en Kayak de mer, basée elle aussi au niveau du port sud de Molène.

Les principales activités de gestion du projet seront :

  • Gestion du refuge : réservation, installation perception des redevances, nettoyage, entretien.
  • Animation : encadrement animation interprétation pour les visiteurs à marée basse depuis Molène.
  • Gestion du patrimoine : entretien de l’île, des milieux naturels, des sentiers, participation au suivi du site,