Électrification du Ledenez de Molène

Électrification du Ledenez de Molène

Le projet vise la remise en état et la réhabilitation d’un ensemble d’habitations de goémoniers, en vue de préserver les derniers éléments de ce type de patrimoine encore debout et à leur conférer un nouvel usage, seul moyen de s’assurer de leur pérennité.

Électrification du Ledenez de Molène

La commune de Molène est située en mer d’Iroise, elle est constituée de l’île principale et de ses deux Ledenez. Le terme Ledenez, (Lédénès en français) désigne un îlot rattaché à une île principale. Ici l’île de Molène, est rattachée par un tombolo (formation sédimentaire naturelle constituée d’agglomération de sable et de galets) découvrant à marée basse au Ledenez Vraz (grand Lédénès), lui-même rattaché Ledenez Vihan (petit Lédénès).

D’une superficie de 11ha, culminant à 14m, le grand Ledenez abrite des vestiges des trois périodes clé de l’exploitation goémonière : En plus de ces vestiges historiques, il abrite un patrimoine riche et diversifié, avec une flore et une faune spécifique, le Chou Marin exemple typique de la végétation des cordons de galets. Cet intérêt naturaliste est renforcé par la présence d’un petit loc’h, (étang temporaire dont le niveau d’eau est plus ou moins lié au rythme des marées), à la végétation des lagunes saumâtres.

 

Le projet

Il vise la remise en état et la réhabilitation d’un ensemble d’habitations de goémoniers, en vue de préserver les derniers éléments de ce type de patrimoine encore debout et à leur conférer un nouvel usage, seul moyen de s’assurer de leur pérennité. Leur nouvel usage de refuge de mer permettra à la commune de Molène de proposer à des visiteurs de passer une à deux nuits dans des conditions proches de la vie des goémoniers au milieu du XXème siècle au cœur des écosystèmes et des paysages de l’Iroise, tout en confortant un emploi sur l’île.

 

Ce projet prévoit l’interprétation du patrimoine goémonier qui comprend :

  • La restauration des habitations en pierre sèche et d’un four à goémon
  • Le confortement d’un sentier d’interprétation avec canalisation des visiteurs accès sécurisé à marée basse depuis le port sud de Molène (à partir de coefficient de marée de 75) et découverte encadrée des richesses naturelles et paysagères.
  • Une signalétique d’interprétation d’extérieure et exposition permanente dans case béton, avec restauration des cases sud, à l’entrée du Ledenez, qui constituent une localisation idéale pour un lieu de l’interprétation de la vie des goémoniers.

Des refuges de mer sur le modèle des refuges de montagne ! L’île de Molène, au large du Conquet, vient d’inaugurer deux nouveaux hébergements pour randonneurs sur un îlot, accessible en bateau, en kayak ou à pied, à marée basse.

Ces deux cabanes de goémoniers étaient à l’abandon sur l’îlot Ledenez, face au port de Molène. Depuis près de 20 ans, la municipalité de Molène avait le projet de réhabiliter et de mettre en valeur ces cabanes en bois au milieu d’un îlot dédié au séchage du goémon. Mais comment lancer une activité touristique dans une zone naturelle protégée à plus d’un titre ?

 

Inauguration en Juin 2017

Les cabanes ont été inaugurées en Juin 2017. Elles brillent par leur simplicité et leur côté pratique. Rien que le nécessaire, avec des panneaux solaires pour l’électricité et un système de récupération de l’eau de pluie dans une cabane en béton technique, à 120 m des deux habitats en bois.

Le passage s’effectue par ses propres moyens, en bateau et kayak, pour les randonneurs nautiques. On peut aussi louer un kayak ou se faire transporter, toujours en kayak, par l’association présente à Molène l’été, sur le port. Le passage à pied s’effectue à partir de 70 de coefficient de marée (en bottes) et à pieds secs à pleine marée basse de 100 et plus. Pour les adeptes de bateau-stop, on peut tenter sa chance sur le port.

Les horaires de passage à pied seront clairement affichés sur le port et sur Ledenez, l’idée de la municipalité étant évidemment de favoriser l’activité économique de l’île.

Le patrimoine n’a pas été oublié, avec un rappel de la vie exigeante des goémoniers, à travers leur isolement et leur dénuement, dans le ton de ces magnifiques cabanes reconstituées dans l’esprit.

Trouvez plus d’informations ICI

Les Îles du Ponant

Les îles du Ponant s'est dotée d'une grande ambition : offrir un avenir aux îles de l'Atlantique et de la Manche. Pour cela son objet premier est le maintien de territoires abritant des communautés insulaires actives et attractives. L'AIP intervient dans les domaines des finances, des services publics, de l'aménagement du territoire, de l'agriculture, du tourisme, de l'environnement, de l'urbanisme, de la culture et est reconnue comme l'interlocutrice privilégiée des pouvoirs publics pour les questions insulaires...

 

En savoir plus

Savoir-faire des Îles du Ponant

Pour valoriser les entrepreneurs des îles du Ponant, nous avons créé la marque "Savoir-faire des îles du Ponant" qui garantie le caractère véritablement insulaire d'un produit ou d'un service et fera la promotion des entrepreneurs insulaires qui créent des emplois à l'année sur leurs territoires.

Qu'ils soient agriculteurs, restaurateurs, hôteliers, artisans ou artistes : tous ont à coeur de promouvoir le savoir-faire insulaire et de participer au développement économique de leur île.

   

En savoir plus