La population

La population

Population

Si les îles du Ponant ont vu leur population divisée par deux depuis les années 1920, cette baisse a fortement marqué le pas à partir des années 80. Alors que de 1968 à 1975, les îles du Ponant perdaient 1922 habitants, de 1999 à 2008 cette perte n’était plus que de 73 habitants.

Certaines  îles sont même parvenues à enrayer le phénomène, comme c’est le cas pour les plus grandes Belle-Île, Groix ou l’île d’Yeu, mais aussi les petites îles proches du continent. Entre 2012 et 2015, la population des îles du Ponant a augmenté de 500 personnes pour atteindre aujourd’hui près de 16 300 habitants.

Une étude menée par l’Université de Bretagne occidentale (UBO) entre 2012 et 2014, relève un « frémissement » sur les îles, qui attirent une nouvelle population de jeunes entrepreneurs séduits par la qualité de vie qu’ils espèrent y trouver : plus proche de la nature et plus solidaire. Réalisée auprès d’entrepreneurs ayant créé une activité économique entre 2006 et 2012 sur l’une des 15 îles, l’étude constate que plus de la moitié des nouveaux entrepreneurs sont âgés de moins de 40 ans, ce qui contribue aussi à rajeunir la population.

  • La scolarité sur les îles du Ponant :

L’enseignement élémentaire est assuré sur l’ensemble des îles. De même pour le collège excepté pour les îles les plus proches du continent (Arz, Aix, Bréhat et l’île aux moines) où les élèves utilisent les transports maritimes quotidiennement pour rejoindre le continent et suivre leur cursus.

Les jeunes îliens étaient autrefois scolarisés sur le continent à l’issue du cycle élémentaire. Ils arrivaient ainsi à l’âge de 11 ans dans des collèges où ils étaient souvent les seuls internes. Un Noël, la tempête obligea les collégiens à passer leurs vacances sur le continent. «Ça a été le déclic pour la demande d’un collège.» Le collège des Îles du Ponant est né en 1975.  Il permet d’assurer le cycle secondaire sans qu’ils aient à se rendre sur le continent et ainsi d’enrayer l’exode des familles. L’administration du collège des Iles du Ponant est située à Brest, les cours sont dispensés sur six sites : Batz, Ouessant, Molène, Sein, Groix, Houat-Hoëdic.

  • Santé et offre de soins :

La situation dans les îles est très variable. Par exemple, seules Belle-Île et l’île d’Yeu disposent d’un hôpital quand les îles de Bréhat, Batz, l’île d’Arz et l’île d’Aix ne possèdent pas de pharmacie.

L’offre de services de soins est un enjeu prioritaire. Les îles doivent assurer une continuité de l’offre à l’année, auprès d’un faible nombre d’habitants permanents, mais aussi en période saisonnière, auprès d’une population beaucoup plus importante.

Fin 2016, les îles du Ponant bretonnes ont chacune signé leur contrat local de santé. Elles activent par ce biais un dispositif garantissant aux îliens la continuité et l’égal accès au système de santé : il diminue les inégalités territoriales et sociales et le risque de renoncement aux soins.

Les Îles du Ponant

Les îles du Ponant s'est dotée d'une grande ambition : offrir un avenir aux îles de l'Atlantique et de la Manche. Pour cela son objet premier est le maintien de territoires abritant des communautés insulaires actives et attractives. L'AIP intervient dans les domaines des finances, des services publics, de l'aménagement du territoire, de l'agriculture, du tourisme, de l'environnement, de l'urbanisme, de la culture et est reconnue comme l'interlocutrice privilégiée des pouvoirs publics pour les questions insulaires...

 

En savoir plus

Savoir-faire des Îles du Ponant

Pour valoriser les entrepreneurs des îles du Ponant, nous avons créé la marque "Savoir-faire des îles du Ponant" qui garantie le caractère véritablement insulaire d'un produit ou d'un service et fera la promotion des entrepreneurs insulaires qui créent des emplois à l'année sur leurs territoires.

Qu'ils soient agriculteurs, restaurateurs, hôteliers, artisans ou artistes : tous ont à coeur de promouvoir le savoir-faire insulaire et de participer au développement économique de leur île.

   

En savoir plus