Signature de la Convention Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte par Mme Ségolène ROYAL, Ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

Sur les îles, la question de l’énergie se pose pleinement et est devenue une composante majeure de la qualité de la vie nécessaire au maintien des communautés insulaires et à la gestion des ressources de leurs territoires.

Le coût d’approvisionnement, que ce soit par un lien permanent au continent (câble électrique, oléoduc) ou par une liaison nautique (transport maritime), autant que les effets du « global change » lié aux consommations d’énergies fossiles, font tout naturellement de ces territoires des lieux privilégiés et prioritaires pour engager concrètement les actions de la transition énergétique.

Le caractère fini de leurs territoires et la sur-visibilité des îles les conduisent à être des ambassadrices de cette transition énergétique. Ceci est particulièrement vrai pour les trois îles non raccordées au réseau électrique continental, que sont Molène, Ouessant et Sein.

Sur celles-ci, en juillet dernier à l’occasion de la visite de Monsieur le Premier Ministre Manuel VALLS, les trois maires des îles de Sein Molène et Ouessant se sont engagés pour la transition énergétique avec un objectif ambitieux de 100 % d’énergie renouvelable à l’horizon 2030

A leurs côtés, des partenaires institutionnels qui soutiennent les projets et y participent activement par leurs soutiens techniques et financiers :

.  l’ADEME,

. la Région Bretagne par son programme Boucle énergétique locale et son contrat de partenariat,

.  le département du Finistère,

.  le SDEF, syndicat départemental d’énergie et d’équipement du Finistère.

Mais aussi les industriels :

. EDFpar sa Délégation Régionale et sa Direction des Systèmes Electriques insulaires qui apportent leur savoir-faire, leurs investissements et leur soutien technique et financier.

. ERDF assurant la gestion opérationnelle des réseaux électriques insulaires.

. Sabella, porteur de grands espoirs avec son hydrolienne, et son nouveau partenaire énergéticien AKUO.

Ces partenaires étaient présents à la cérémonie de signature du vendredi 13 mai 2016 à Ouessant. Leur engagement particulier a toujours eu vocation à être étendu aux autres.

 C’est bien aux 5 îles du Finistère que ce vendredi 13 mai, Madame la Ministre, Ségolène ROYAL, chargée de la transition énergétique et écologique, a apporté son soutien par le programme Territoire à Energie Positive et Croissance Verte, pas seulement donc aux 3 îles en ZNI (zone non interconnectée). La volonté d’extension aux autres îles a été réaffirmée et les autres îles bretonnes (l’île d’Yeu est déjà TEPCV depuis 2015), puisqu’elles peuvent bénéficier d’une enveloppe équivalente de 500 000 € à  celle des 5 îles Finistériennes.

Ce n’est pas le premier TEPCV insulaire, puisque dans notre réseau, l’île d’Yeu a été primée dès 2015.

TEPCV  permettra de nombreuses actions dans la transition énergétique qui devraient pour les îles non raccordées permettre dès 2018 de réduire de 30% les émissions de CO² liées à la consommation d’électricité :

            ·     Opérations de maîtrise de l’énergie (distribution/échanges d’appareils économes : led, économiseurs d’eau, appareils                        de réfrigération)

·     Transformation de l’éclairage public en lampes led (réduction de 75% des consommations)

·        Exemples de production d’énergie renouvelable avec autoconsommation

o   Ledenez de Molène,

o   Bornes de recharge de véhicules électriques 100% renouvelables (sur nos îles non raccordées, un véhicule électrique branché sur les générateurs Diesel émet finalement plus qu’un Diesel classique)

·      Travaux d’isolation de bâtiments publics, (nous menons avec nos partenaires depuis 2013 un programme spécifique pour la rénovation de l’habitat qui ne concernait pas le public).

·        Des opérations de sensibilisation des résidents et des visiteurs aux économies d’eau et d’énergie.

Mais aussi des sujets sur les écosystèmes et la biodiversité, l’environnement et la biodiversité sont des richesses importantes de nos îles : la transition écologique y est aussi en marche.

·     Avec pour Sein et Molène, un programme de réduction toxines dans les écosystèmes liées à la dératisation (programme de piégeage)

·    Pour Ouessant, un programme zéro-phyto.

.   Et finalement le début d’une réduction à la source de déchets alimentaires en développant l’usage familial de poules.

Rendez- vous fin 2018 pour un bilan des actions 

 

Le 19 mai 2016

Commentaires (0 commentaire)


Soumettre un commentaire
Nom : *
E-mail : *
L'avatar Gravatar est basé sur cet e-mail.
Site internet :
Commentaire : *
 

< Revenir aux actualités